Nicolas Miguet a présenté à la presse sa nouvelle affiche pour Paris et a fait le point sur les actions judiciaires en cours.

Nicolas Miguet a présenté sa nouvelle affiche pour Paris et a fait le point sur les actions judiciaires en cours.

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’est déroulée ce vendredi 7 mars 2014, Nicolas Miguet, président du parti politique Rassemblement des Contribuables Français, a présenté à la presse la nouvelle affiche diffusée dans Paris. Sur la tête d’une candidate à la mairie de Paris représentée dans un triangle signalisant le danger, un nouveau slogan : « Le pire est à venir ». En dessous, « Impôts 2015 + 202 millions € », rappelant le chiffre présenté par le magazine Capital en mars 2014 sur les impôts parisiens. Nicolas Miguet enfonce le clou et dénonce encore une fois le programme fiscal proposé à Paris par les Socialistes.

Suite aux différents propos mensongers mettant en cause l’honneur et la considération de sa personne et du RCF, publiés par les sites de www.sos-racisme.org, www.anne-hidalgo.net, www.Huffingtonpost.fr et celui de 20minutes, Nicolas Miguet a déclaré avoir exercé son droit de réponse. A l’heure actuelle, seul le Huffington Post y a donné suite. En cas de refus, des actions en insertion forcée seront lancées.

Une action judiciaire pour diffamation est également en cours à l’encontre de Mme Anne Hidalgo, suite aux propos qu’elle a tenus sur le plateau de « Bourdin Direct ».

L’avocat de Nicolas Miguet a précisé qu’une demande de suppression de la vidéo ou de passage contenant les propos diffamatoires sera engagée.

Nicolas Miguet a une fois de plus réaffirmé en présence des journalistes que ni lui, ni le RCF n’ont participé à la manifestation Jour de Colère. De même que ni l’antisémitisme, ni le racisme, ni l’homophobie n’ont eu et n’auront leur place au sein des idées et des actions du RCF.