<br />
<b>Notice</b>:  Undefined variable: alte in <b>/data/sites/contribuablesfrancais.org/htdocs/fonctionnement/header.php</b> on line <b>14</b><br />

Augmentation de capital de Peugeot...

Le 07-05-2014

Augmentation de capital de Peugeot... les dirigeants de l’AMF ne sont pas en prison.  

L’augmentation de capital de Peugeot à peine lancée, et les manipulations ont repris, nonobstant l’avalanche de très bonnes nouvelles qui sont tombées en faveur du groupe (reprise du marché des VUL en Europe, où PSA est n°1 et gagne des parts de marché; accélération de la reprise des ventes en France; succès des 2008, 308 “opus 2” et C4 Picasso; premier quadrimestre record en Chine...) ce qui confirme mon analyse : le retour des profits sera acté dès le premier semestre de 2014. Après un premier coup vendredi, jour où il s’est échangé plus de 36,88 millions d’actions du fait du détachement du droit prioritaire de souscription, la spéculation s’en est donné à coeur joie lundi avec une ouverture à 10,20 € (cours de clôture de vendredi, BSA et droit détachés)... et des attaques en règle pour faire terminer le titre sur son plus bas de séance à 9,53 €. Au contraire de l’AMF, je n’ai pas les moyens d’investigation permettant d’avoir des preuves, mais il est clair à 100% que les vendeurs à découvert qui ont une position nette vendeuse de 60 à 80 millions de titres ont été à la manoeuvre, histoire de pouvoir faire dégringoler le cours du DPS et de se couvrir à très bon compte. Bien entendu, l’AMF n’est pas au courant... Ben voyons ! Si on gratte un peu, on verra que ceux qui manoeuvrent contre le bon sens et les fondamentaux les plus élémentaires sont ceux auprès de qui les actuels employés de l’Autorité des Marchés Financiers (défense de rire) ont envoyé des CV pour des postes bien rémunérés de banksters, après avoir appris à la gendarmerie les méthodes de la voyoucratie. Nous serions aux Etats-Unis ou dans un Etat de droit, 85% des ex-employés de l’AMF qui pantouflent au chaud dans le grand bankstérisme seraient en prison. Nous sommes en France et AMF veut dire “autorisation de manipuler en finance” (pour les gros).

Qu’on se console, car on verra bien le cours de Peugeot à court terme (moins de neuf mois) au-dessus de 15 euros et à moyen terme (moins de dix-huit mois) au-dessus de 25 euros... Les députés qui ont voté une nouvelle modification des règles des PEA (loi de Finances pour 2014) interdisant d’y détenir des BSA peuvent dormir sur leurs deux oreilles : après pointage, au cours des trois dernières années, à peine un abonné à la lettre La Bourse sur six (et oui !!!) a envoyé une contribution au RCF. De ce fait, nous n’avons pas eu la possibilité de présenter des listes aux élections européennes, un moyen de dénoncer pourtant tout ce qui ne va pas dans ce pays et en Europe (AF RCF, 32, rue Gassendi 75014 Paris, si vous avez un remords). Puisque les voyous ne craignent pas les gendarmes (ils les embauchent), il faut qu’ils craignent le peuple. Il y a déjà dix ans, par mon action, j’ai évité la ruine à plus de 800.000 actionnaires floués d’Eurotunnel et la mobilisation de milliers de pouvoirs a permis ensuite la tenue de l’AG salvatrice d’Alstom, une affaire où nous avions gagné beaucoup d’argent et où nous avons réinvesti dans l’augmentation de capital de sauvetage, multipliant notre mise par huit ou dix...  Face aux malfrats qui nous entourent et qui n’ont comme seul horizon que la manipulation de cours à court terme, nous avons l’atout du temps. Comme Warren Buffett, j’estime que l’horizon d’un investissement doit se compter en années, même si nous sommes (souvent) heureux de “scalper” le marché par des opérations dénouées en quelques mois parfois (Air France-KLM, Alcatel-Lucent, Veolia Environnement, Orange... pour ne prendre que des exemples récents). Contempler la mine enfarinée de ces excellences de l’AMF allant en géôles serait pourtant un excellent plaisir, qui va bien arriver un jour. En attendant, l’ineffable Montebourg (qui ne fait plus rire personne) tente de “faire chanter” General Electric dans le dossier Alstom.    

Nicolas Miguet
Président du Rassemblement des Contribuables Français   

Diffusion de cet article paru dans La Bourse n°1389 sur www.bourse.fr dès 12h30 le mardi 6 mai... Réponse de l’AMF... le soir même, juste après Bourse.