<br />
<b>Notice</b>:  Undefined variable: alte in <b>/data/sites/contribuablesfrancais.org/htdocs/fonctionnement/header.php</b> on line <b>14</b><br />

Le coup de l’inflation, on nous l’a déjà fait et cela nous a ruinés !

Le 13-05-2011

Le déballage des programmes commence tout juste et les démagogues se mettent aux échauffements. L’ancien socialiste (devenu RPR, puis UMP, puis Debout la République) Dupont-Aignan (que vous voyez régulièrement à la télé, preuve qu’il aide le système) vient de sortir un opuscule contre l’euro, où 90% des chiffres cités sont approximatifs, voire franchement erronés. Marion Le Pen (dite Marine) préconise la sortie de l’euro, une dévaluation de 20% (dans les faits, ce sera plutôt 40 à 50% d’effondrement du franc recréé) et omet de dire aux pauvres gens qui croient à son baratin qu’ils sont collectivement et individuellement endettés en euros et qu’il vont toucher des francs dévalués pour leur retraite ou leur boulot. Le canapé acheté à crédit (en euros) du salon de la maison “mon doux rêve” (acquise à crédit elle aussi) devra être bradé pour faire face à une mensualité (doublée). Les touristes teutons et britanniques les plus libidineux n’iront plus en Thaïlande imiter Frédéric Mitterrand et s’offrir les faveurs sexuelles des beautés exotiques : ils viendront en France profiter de l’aubaine. En 1945, une jeune fille s’abandonnait dans les bras d’un GI’s pour une paire de bas-nylons et/ou deux tablettes de “vrai chocolat”.

En 2012, si les guignols mettent en oeuvre leur programme malsain ou si la non restauration des équilibres pousse les Allemands à nous virer de la zone euro, le petit billet rose de 10 euros servira de sésame aux vieux saligauts des pays voisins. Leur grande idée, c’est que la dette se paye toute seule lorsqu’il y a inflation. Un lecteur du quotidien La Croix racontait dans un courrier publié le 12 mai dernier que ses grands-parents ont acheté en 1913 une obligation de 500 francs (25 “Napoléons” d’une valeur de 4.700 € actuellement) du Crédit Foncier de France. Ledit Crédit Foncier leur a remboursé, en 1963, 5 “nouveaux francs”. Avec 500 francs de 1913, ils pouvaient envoyer 3.333 lettres affranchies au tarif normal de La Poste. Avec leurs 500 “anciens francs” de 1963, il n’avaient droit qu’à 20 timbres... Ces 5 francs sont devenus 0,762 euro. Juste de quoi s’acheter un seul timbre !!! Voilà ce que c’est que l’inflation : ruine des épargnants, vol manifeste de la population. Les Français doivent prendre garde et ne pas écouter celles et ceux qui racontent des choses fausses. La réalité, c’est qu’avec l’euro, nous venons de vivre la décennie de plus faible inflation sur un long siècle. Vieillir n’empêche pas d’avoir de la mémoire et de discerner nos vrais intérêts.

Nicolas Miguet
Président du Rassemblement des Contribuables Français